04
juin 2019
Economie & finance

« Sell in May… » par Frank Vranken, Group Chief Strategist

Le dicton selon lequel il vaut mieux vendre ses actions en mai pour les racheter en septembre est tout à fait à l’ordre du jour cette année. Non pas que les marchés des actions aient dégringolé, mais ils ont tout de même perdu entre 3 et 8 % en moyenne durant le mois de mai. Mais la question de savoir s’il est préférable pour l’investisseur de se tenir éloigné des marchés des actions jusqu’en septembre inclus, reste en suspens.

Lire la suite
07
mai 2019
Economie & finance

Un rallye boursier peu apprécié par Frank Vranken, Group Chief Strategist

Si l’on extrapole le rallye boursier actuel aux États-Unis de fin décembre à aujourd’hui, on obtient sur base annuelle un bénéfice de près de 100%. La force de cette hausse est remarquable, mais encore plus étonnant est le fait que peu d’investisseurs institutionnels en profitent.

Lire la suite
08
avril 2019
Economie & finance

À quoi doit-on s’attendre pour le deuxième trimestre ? par Frank Vranken, Group Chief Strategist

Le premier trimestre a été une aubaine pour les marchés financiers et ce, aussi bien pour les actions que pour les obligations. Les deux classes d’actifs ont été soutenues par l’attitude favorable aux marchés des banques centrales.

Lire la suite
06
mars 2019
Economie & finance

Un début d’année sur les chapeaux de roues par Frank Vranken, Group Chief Strategist

Deux mois se sont déjà écoulés depuis le début de l’année et il n’y a vraiment pas de quoi se plaindre. Des bénéfices fluctuant autour des 10% ne sont pas inhabituels sur les Bourses. Les pertes de fin 2018 ont du coup presque entièrement été balayées. Qui l’eût cru ?

Lire la suite
05
février 2019
Economie & finance

La géopolitique, encore et toujours... par Frank Vranken, Group Chief Strategist

Aucune classe d'actifs n'ayant rapporté plus de 5 %, 2018 ne s'est pas avérée être un grand cru. Pire encore, la plupart ont même affiché des pertes. Il n'y a pas eu de rallye de fin d'année en décembre. Quoique... les bourses ont tout de même rebondi à partir de Noël. Trop de pessimisme s'était emparé des marchés et les pertes ont été trop fortes. Janvier a donc démarré sur une jolie remonte.

Lire la suite