13
juin 2019

Pourquoi la biotechnologie offre-t-elle des opportunités à long terme ?

Le secteur des biotechnologies bénéficie pleinement de l'évolution démographique et de l'accélération de l'innovation. Sa croissance à long terme ne devrait être corrélée à aucun cycle. Toutefois, toute exposition à ce secteur nécessite une approche rigoureuse en termes de valorisation et une bonne compréhension des produits élaborés. Par ailleurs, il est essentiel de constituer un portefeuille diversifié composé de titres de sociétés à différents stades de développement et non intégrées dans des indices pour obtenir un meilleur équilibre entre risque et rendement.

pourquoi-la-biotechnologie-offre-t-elle-des-opportunites-a-long-terme-puilaetco-dewaay
© Photo by chuttersnap on Unsplash

La reprise du secteur des biotechnologies ne fait peut-être que commencer

La biotechnologie est un domaine de la biologie qui recourt à des systèmes ou à des organismes dans le but d'améliorer la qualité de la vie humaine au travers de produits et de technologies novateurs. Autrement dit, il s'agit de mieux comprendre le corps humain, les maladies rares et les besoins non satisfaits. De ce fait, tous les regards sont tournés vers les services de Recherche & Développement des entreprises de biotechnologie, leur rôle étant essentiel pour constituer un solide portefeuille de produits.

La croissance fondamentale du secteur des biotechnologies est étayée par plusieurs tendances. L'augmentation de la population mondiale soutient la demande en faveur de telles innovations médicales. En outre, avec l'enrichissement de la classe moyenne asiatique, la population a les moyens de se soigner convenablement. Le vieillissement de la population entraîne l'apparition de nouveaux phénomènes pathologiques dont il convient de tenir compte.

Quant à l'offre, l'expansion des biotechnologies profite de toute évidence de l'accélération du développement technologique.

Actuellement, les activités biotechnologiques sont principalement concentrées aux États-Unis, toutes les sociétés de biotechnologie étant cotées à la même bourse. Cela renforce leur visibilité auprès des investisseurs. En outre, les Américains sont plus réceptifs à l'innovation et au développement scientifique et ont tendance à les encourager activement. À l'échelle mondiale, les investisseurs américains sont connus pour être ceux que le risque attire le plus. Enfin, l'instance américaine de réglementation, la FDA, est favorable aux entreprises de biotechnologie et, à ce titre, soutient leurs investissements. Cette situation pourrait néanmoins évoluer. Les entreprises en mesure de produire des médicaments uniques et révolutionnaires acquièrent un pouvoir de fixation des prix. Si ce pouvoir devient trop important, les autorités pourraient se montrer moins favorables à ce marché.

La situation est très différente en Europe et en Asie. Les grandes entreprises européennes de biotechnologie continuent d'affluer sur les marchés américains pour financer de nouveaux investissements. Quant au marché asiatique de la biotechnologie, il en est encore à ses balbutiements. Un certain nombre d'États ont exprimé leur volonté d'investir davantage dans les technologies susceptibles de soutenir le marché des biotechnologies, comme la Chine avec son objectif « Made in China 2025 ».

© Photo by Drew Hays on Unsplash
Le secteur des biotechnologies a tendance à surperformer le marché mondial des actions, avec une volatilité plus élevée. Au fil du temps, il est en train de devenir un indicateur du marché mondial des actions.

Plus de détail

Du strict point de vue de l'investissement, les actionnaires devraient bénéficier des opérations de fusions-acquisitions réalisées par les grandes sociétés de biotechnologie qui souhaitent se développer. Ainsi, ces sociétés identifient les innovations biotechnologiques les plus prometteuses mais les plus attrayantes en termes de valorisation qui viendront étoffer leur portefeuille, tout en limitant les risques d'investissement initiaux.

Enfin, le secteur des biotechnologies n'est pas à l'abri de l'expansion des investissements passifs. Ces derniers sont généralement privilégiés pour tirer parti des opportunités à court terme. En conséquence, la performance des actions de sociétés de biotechnologie cotées est de plus en plus corrélée à celle du marché mondial des actions. Cela étant, certains instruments permettent d'atténuer les effets de cette tendance, comme les fonds actifs. Ils ont tendance à prêter davantage attention aux fondamentaux des entreprises avant de prendre une décision d'investissement. L'objectif est alors d'éviter les grandes sociétés bien établies incluses dans les indices au profit des petites sociétés en développement porteuses de projets prometteurs. De plus, les gérants de ces fonds sont en mesure de bien comprendre chaque molécule ou chaque génome développé par les entreprises. Ils privilégient également une diversification adéquate entre les étapes de développement des entreprises de biotechnologie. Ainsi, la compétence scientifique alliée aux connaissances financières sont des éléments stratégiques lorsqu'il s'agit d'investir dans les biotechnologies.

Espérer le meilleur, se préparer au pire

Investir dans le secteur des biotechnologies est un bon moyen de tirer parti de l’accélération de l’innovation technologique. C'est également l'occasion de profiter des effets positifs de l'évolution démographique, notamment de la croissance de la population mondiale, des nouveaux phénomènes pathologiques liés au vieillissement de la population et de la demande croissante en faveur des services de santé de la part d'une classe moyenne asiatique de plus en plus prospère. Ce secteur, qui se caractérise également par des opérations de fusions-acquisitions, reçoit actuellement un soutien important de la part des principaux États à travers le monde. Bien que nous restions optimistes à l'égard du secteur des biotechnologies, toute exposition nécessite une bonne compréhension des produits élaborés sous-jacents. Cela permet de limiter le risque structurellement élevé qui caractérise les entreprises actives dans le domaine des biotechnologies. Par ailleurs, la constitution d'un portefeuille diversifié composé de titres de sociétés à différents stades de développement et non intégrées dans des indices est un autre moyen d'obtenir un meilleur équilibre entre risque et rendement.

Vous souhaitez en savoir plus sur la biotechnologie? N’hésitez pas à consulter notre article « Biotechnologie : le secteur a le vent en poupe »Votre banquier privé est également à votre disposition ainsi que notre Tech Innovation Team pour répondre à toutes vos questions.

Cet article a été édité sous la responsabilité de Frank Vranken, Chief Strategist, et Christophe Van Canneyt, Chief Economist, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers SA, av. Herrmann-Debroux 46, 1160 Bruxelles. Cette communication concerne une recommandation d’investissement. Nous n’avons tenu compte ni de la situation personnelle, ni des objectifs d’investissement ni de la situation financière du ou des destinataire(s) et le contenu de l’article ne peut être considéré comme un conseil en investissement, légal ou fiscal. Nous conseillons dès lors fortement de contacter vos conseillers avant de prendre une décision d’investissement basée sur les informations contenues dans cet article. Le contenu de l’article n’est pas, et ne peut être considéré comme, une offre ou une sollicitation de vente ou d’achat. Les opinions exprimées peuvent être modifiées à tout moment sans notification et peuvent différer d’autres points de vue exprimés dans d’autres documents. Une performance passée/ une prévision n’est en rien un indicateur fiable pour les résultats futurs. La valeur des titres est susceptible d’être modifiée et ne peut dès lors être garantie.