31
janvier 2019

Blockchain : une technologie révolutionnaire au-delà de l'hypermédiatisation

La blockchain, technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France), a fait l'objet d'un battage médiatique à la lumière de la volatilité des crypto-monnaies. Dans les coulisses de cette hypermédiatisation, de plus en plus de protagonistes commencent à se spécialiser dans cette matière et personne ne conteste le potentiel révolutionnaire de cette technologie.

blockchain-une-technologie-revolutionnaire-au-dela-de-lhypermediatisation-puilaetco-dewaay

Entre-temps, nombreux sont ceux qui en attendent beaucoup en se demandant, à juste titre, où elle se manifeste aujourd'hui. Actuellement, elle se situe dans une phase où de nombreuses entreprises l’expérimentent à l'aide de programmes pilotes afin d’examiner comment elle peut soutenir et renforcer leurs affaires existantes.

D'autres sociétés vont plus loin et analysent les possibilités d'établir un modèle d’entreprise totalement nouveau et parfois disruptif à l'aide de blockchains. Ce dernier groupe comprend Eastman Kodak Company, le fabricant malheureux d’appareils photo qui a lui-même été victime de l’innovation de rupture ou disruption lors de l'apparition de la photographie numérique. Kodak envisage aujourd'hui d'émettre des KODAKCoins par le biais de la méthode dite ICO (Initial Coin Offering). La plateforme KODAKOne permet aux photographes de protéger leurs photos en termes de droits d'auteur, de les diffuser sur Internet et de percevoir les droits intellectuels de manière efficace à chaque fois que leur cliché est utilisé. De grandes multinationales telles que l'armateur Maersk et Unilever ont également annoncé des projets d'optimalisation de leurs activités logistiques grâce à la blockchain. Les caractéristiques intéressantes et inhérentes à cette dernière, telles que la transparence accrue, la confiance intégrée, la sécurité et la robustesse, garantissent une utilisation de la technologie révolutionnaire dans presque toutes les entreprises industrielles.

Dans les coulisses de cette hypermédiatisation, de plus en plus de protagonistes commencent à se spécialiser dans cette matière et personne ne conteste le potentiel révolutionnaire de la technologie blockchain. 

Secteur financier : une vague de désintermédiation

Dans le secteur financier, susceptible d'être en proie à une vague de désintermédiation, la technologie se fait déjà clairement sentir. Dans les opérations de paiement plus particulièrement, nous constatons l'apparition de diverses initiatives dans le sillage du Bitcoin.

Des start-up comme Abra permettent à leurs utilisateurs d'effectuer des paiements instantanés et directs (Peer-to-Peer), quel que soit l'endroit où ils se trouvent dans le monde et sans faire appel à un intermédiaire. De telles applications sont dès lors adaptées pour les utilisateurs qui, aujourd'hui, n'ont pas accès à des prestataires de services financiers dignes de confiance. En outre, cette application est activement utilisée en tant que méthode de substitution à Western Union dans le cadre des versements (remittance), par lesquels des travailleurs étrangers virent de l'argent aux membres de leur famille dans leur pays d'origine.

Ripple Labs, la société à l'origine de la monnaie virtuelle éponyme Ripple, permet également à ses clients, dont la banque espagnole Santander, d'effectuer des paiements peu coûteux, rapides et transatlantiques dans toutes les devises.

Une autre start-up, Teambrella, a développé une plateforme d'assurance peer-to-peer grâce à laquelle les membres affiliés s'assurent mutuellement, établissent eux-mêmes les règles et définissent le moment des versements.

Secteur alimentaire : l'initiative « Food Trust »

Dans le secteur alimentaire, des multinationales comme Unilever, Nestlé et la chaîne de supermarchés américaine Walmart unissent leurs forces avec IBM dans le développement de l'initiative « Food Trust ».

Ce réseau, fondé sur la technologie blockchain, a pour objectif de rendre plus transparente l'origine exacte des ingrédients de la chaîne alimentaire. Un réseau de producteurs, de transformateurs, de distributeurs et des négociants se donne mutuellement l'accès à un registre public et partagé de données alimentaires en vue de prouver la qualité de la sécurité alimentaire.

Les chaînes de supermarchés européennes, telles qu'Auchan et Albert Heijn, permettront également bientôt à leurs clients de connaître avec certitude l'origine exacte des fruits et des légumes grâce à la technologie blockchain. En outre, cette technologie peut offrir la garantie tant au client qu’à tous les maillons de la chaîne de valeur que les promesses mentionnées sur les emballages, comme le label fair trade et l'impact environnemental, ont été réellement tenues.

En dehors du secteur de la chaîne alimentaire, des start-up telles que Skuchain et Fluent analysent comment les blockchains peuvent être utilisées pour la rationalisation des chaînes d'approvisionnement complexes.

Quid des procédures administratives ?

Les procédures administratives, qui sont encore pour la plupart conservées sur papier ou dans différentes bases de données, peuvent également être simplifiées au moyen des applications de la technologie blockchain. Beaucoup de nouvelles initiatives se concentrent sur la gestion des données d'identité, dans lesquelles les données à caractère personnel comme le diplôme, le permis de conduire, le contrat de mariage et d'autres informations, sont enregistrées sur une blockchain.

Cette méthode ouvre à son tour un large éventail de possibilités. Govcoin constitue une application ayant pour objectif l'automatisation des flux financiers relatifs aux allocations de chômage. Il est possible de programmer l’argent sur une blockchain, de sorte que certains attributs peuvent y être assignés. Ainsi, l'« argent intelligent » pourrait, par exemple, être rendu disponible uniquement si les conditions énoncées ont été remplies. Le contrôle se déroule ensuite via un système intégré de conformité, et plus à travers un processus bureaucratique comme c’est encore trop souvent le cas.

Les moyens de paiement peuvent également être programmés de manière à ce qu'ils retournent à l'émetteur s'ils ne sont pas utilisés, évitant ainsi que l'argent ne puisse être amassé.

Lors d'élections également, les voix peuvent être enregistrées, identifiées et comptées à l'aide d'une blockchain, empêchant totalement la falsification des résultats. Des start-up comme Follow My Vote ont développé de tels systèmes de vote électronique afin que les processus électoraux se déroulent de manière transparente et démocratique.

Les titres de propriété peuvent aussi être enregistrés sur une blockchain grâce à des « contrats intelligents ». Le cas échéant, le transfert de propriété ne doit plus absolument passer par un notaire. Un large réseau d'utilisateurs fait ainsi office de notaire en contrôlant et confirmant toute transaction. Des pays tels que la Suède, le Honduras et la Grèce ont déjà lancé des projets pilotes de cette nature.

En outre, la technologie blockchain peut être utilisée dans de nombreux autres domaines comme l'Internet des objets (IdO), l'économie partagée, la distribution d'énergie, la protection de la vie privée et la musique en ligne. Pour l'instant, cette technologie en est à ses balbutiements et doit encore relever de nombreux défis et surpasser beaucoup d'obstacles pour percer. Les experts prévoient d'ailleurs qu'il faudra peut-être encore quelques années avant que les applications de la blockchain ne pénètrent réellement dans notre vie quotidienne.

La semaine prochaine, nous rédigerons un article sur comment profiter de la blockchain en tant qu’investisseur financier.

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à en parler avec votre banquier privé ou à nous contacter pour obtenir plus d’informations. Nous n’hésiterons pas à faire appel à la Tech Innovation Team , notre centre d’expertise qui fait régulièrement le point sur les dernières innovations disruptives.

À lire aussi

Une-gestion-durable-de-votre-portefeuille

Une gestion durable de votre portefeuille

Vous souhaitez allier investissement financier rentable et impact sociétal ? En optant pour la gestion de portefeuille durable, vous investissez dans un avenir positif, pour vous et les générations futures. En lien avec vos valeurs, votre patrimoine est investi dans des entreprises responsables, triées sur le volet.

Lire la suite
investissement-immobilier

Investissez autrement dans l’immobilier !

Comme la plupart des Belges, vous avez une brique dans le ventre ? Investir dans l’immobilier physique constitue une forme d’investissement intensive en capital, qui peut également être risquée. C’est pourquoi, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, nous vous offrons des solutions en investissement immobilier de façon indirecte.

Lire la suite
le-crédit-patrimonial-des-solutions-sur-mesure

Des solutions de crédit patrimonial sur mesure !

Vous souhaitez saisir une opportunité ou financer une opération importante ? Le tout sans devoir vendre une partie ou la totalité de votre portefeuille ? Chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, profitez d’une forme de financement flexible et personnalisée, à des conditions très favorables : le crédit patrimonial également appelé « crédit Lombard ».

Lire la suite