10
juillet 2019

Vendu de gré à gré, le Caravage d’Éric Turquin devrait s’envoler vers les Etats-Unis

La vente aux enchères tant attendue a finalement été annulée. Deux jours avant son adjudication prévue à Toulouse, l’œuvre Judith et Holopherne, dont l’attribution au Caravage fait encore débat, a trouvé un acheteur en coulisse. Le show médiatique, couvert par les télévisions du monde entier, n’a donc pas eu lieu.

art
© Sotheby’s

« Faites-nous une offre qu’on ne peut pas refuser »

Éric Turquin, expert parisien, et Marc Labarbe, commissaire-priseur, tous deux en charge de la vente, étaient en contact avec l’heureux acheteur depuis plusieurs mois. Trois jours avant la vente, celui-ci a fait une offre – dont le montant est tenu secret – que les vendeurs ont accepté en 24 heures, annulant ainsi la mise en vente publique. Le jour-même, les deux protagonistes ont annoncé que l’œuvre, estimée 100 à 150.000.000 d’euros, avait été acquise par « un collectionneur proche d’un très grand musée ».

En route vers les Etats-Unis ?

Si Éric Turquin et Marc Labarbe sont tenus par une clause de confidentialité, la Gazette Drouot et le New York Times avancent que le milliardaire américain J. Tomilson Hill, ancien vice-président de la société d’investissement Blackstone Alternative Asset Management, serait derrière la transaction. Proche du Metropolitan Museum of Art de New York, où il siège au conseil d’administration des Trustees, ce gestionnaire s’intéresse à l’art ancien, aux bronzes et à la création contemporaine et, en février dernier, il a ouvert son propre musée : The Hill Art Foundation.

L’œuvre bientôt exposée au public

Dès l’annonce de la vente de gré à gré, le cabinet d’expertise Éric Turquin ainsi que l’étude Marc Labarbe ont avancé que la fameuse toile rejoindrait les cimaises d’un grand musée. Tout invite à penser, si l’identité de l’acheteur se confirme, que les visiteurs pourront venir l’admirer au Met qui ouvrira prochainement des nouveaux espaces dédiés aux maîtres anciens. Les amateurs du maître italien devront néanmoins s’armer de patience : la toile devant être restaurée à la rentrée 2019, l’expert parisien a affirmé que nous n’entendrions plus parler du tableau « avant Noël ». Cette toile, découverte dans la sous-pente d’un grenier toulousain en 2014, n’a donc pas fini de faire parler d’elle !

 

Article rédigé par Victoire Terlinden, stagiaire pour le département de conseil en gestion de patrimoine artistique.

À lire aussi

horloge

La gestion personnalisée de votre patrimoine

Vous bénéficiez d’une approche entièrement personnalisée. Épaulés par une équipe d’experts dans leurs domaines et sur base d’outils informatiques performants, nos banquiers privés se concentrent uniquement sur vos besoins particuliers.

Lire la suite
Une-gestion-durable-de-votre-portefeuille

Une gestion durable de votre portefeuille

Vous souhaitez allier investissement financier rentable et impact sociétal ? En optant pour la gestion de portefeuille durable, vous investissez dans un avenir positif, pour vous et les générations futures. En lien avec vos valeurs, votre patrimoine est investi dans des entreprises responsables, triées sur le volet.

Lire la suite
investissement-immobilier

Investissez autrement dans l’immobilier !

Comme la plupart des Belges, vous avez une brique dans le ventre ? Investir dans l’immobilier physique constitue une forme d’investissement intensive en capital, qui peut également être risquée. C’est pourquoi, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, nous vous offrons des solutions en investissement immobilier de façon indirecte.

Lire la suite