26
juin 2019

Un monde d’incertitude

Les tensions commerciales internationales jettent une ombre de plus en plus inquiétante sur les perspectives économiques mondiales.

un_monde_dincertitude_unsplash_leiomclaren_puilaetco_dewaay
© Photo by Leio Mclaren on Unsplash

L’espoir de voir l’économie mondiale se remettre de la faible croissance observée au cours des premiers mois de 2019 reposait sur trois piliers : la fin du cycle de hausse des taux américains, les mesures de relance en Chine et une issue favorable au conflit commercial entre les deux plus grandes économies mondiales.

Cet espoir a été anéanti lorsque le président Donald Trump a annoncé début mai qu’il augmenterait radicalement les droits de douane sur près de 180 milliards d’euros de marchandises chinoises, cette annonce ayant été rapidement suivie de mesures de représailles chinoises, puis d’une hausse supplémentaire de ces droits par Washington.

L’issue de cette guerre commerciale (y compris son ampleur et sa durée) sera déterminante pour le sort de l’économie mondiale. 

L’intransigeance apparente de Trump à l’égard de la Chine n’est-elle qu’une simple tactique visant à séduire son électorat à l’approche des élections présidentielles de 2020  ? Ou bien ce discours reflète-t-il sa vision fondamentale du commerce, comme l’affirme un grand nombre de ses proches ?

Bien qu’il soit difficile de répondre avec certitude, il est clair que le président américain joue un jeu dangereux en jonglant avec le sort de l’économie américaine, la nervosité des marchés financiers et ses propres chances de réélection.

De son côté, il est peu probable que le président Xi Jinping cède aux exigences américaines qui continuent d’attiser la flamme nationaliste en Chine, elle-même alimentée par la propagande du Parti communiste et le refus de donner l’impression d’avoir perdu la face. Contrairement à Trump, Xi peut également se permettre de rester dans cette impasse plus longtemps alors que son pays s’efforce de reprendre sa place historique de superpuissance mondiale.

De part et d’autre, il semble y avoir peu de volonté de reculer, et pour ainsi dire aucune marge de manœuvre.

Il semble plus que probable que Trump maintiendra la Chine sous le feu des projecteurs à mesure que sa campagne de réélection progressera. Il est indéniable que certaines questions comme le piratage informatique, l’espionnage industriel et les violations des droits de propriété intellectuelle méritent d’être examinées. Mais en même temps, le président américain ne peut pas se permettre de s’aliéner les marchés.

Compte tenu de ces impératifs contradictoires, Trump est susceptible de tweeter un jour sur la Chine dans le cadre d’une stratégie plus large visant à séduire sa base électorale, puis de rechercher la détente le lendemain dans l’espoir de calmer les tensions sur les marchés financiers internationaux. Il continuera également d’essayer de rallier la Réserve fédérale américaine à sa cause, en appelant ouvertement à des réductions de taux.

Dans les coulisses, Trump pourrait faire comprendre à Xi que ses propos enflammés sont motivés par des considérations de politique intérieure et qu’il conclura un accord une fois son second mandat en poche.

Dans une telle situation, l’incertitude économique persistante nuira à la croissance dans la mesure où les entreprises freineront les grands programmes d’investissement, même si un scénario d’incertitude continue est de loin préférable à une guerre commerciale généralisée.

Néanmoins, alors même que les espoirs d’une reprise mondiale ont été anéantis, le moindre des maux semble être ce que l’on peut espérer de mieux.

 

Cet article a été compilé par KBL European Private Bankers. Son contenu et les points de vue énoncés – basés sur des informations provenant de sources que nous estimons fiables – sont ceux du Group Asset Allocation Committee (GAAC) de KBL epb en date du 1er juin 2019 et sont susceptibles d’être modifiés. Cet article est d’ordre général et ne constitue en aucun cas un conseil juridique, comptable, fiscal ou en investissement. Tous les investisseurs devraient garder à l’esprit que la performance passée ne constitue pas un indicateur fiable de la performance future et que la valeur d’un investissement peut augmenter ou diminuer.

À lire aussi

horloge

La gestion personnalisée de votre patrimoine

Vous bénéficiez d’une approche entièrement personnalisée. Épaulés par une équipe d’experts dans leurs domaines et sur base d’outils informatiques performants, nos banquiers privés se concentrent uniquement sur vos besoins particuliers.

Lire la suite
Une-gestion-durable-de-votre-portefeuille

Une gestion durable de votre portefeuille

Vous souhaitez allier investissement financier rentable et impact sociétal ? En optant pour la gestion de portefeuille durable, vous investissez dans un avenir positif, pour vous et les générations futures. En lien avec vos valeurs, votre patrimoine est investi dans des entreprises responsables, triées sur le volet.

Lire la suite
investissement-immobilier

Investissez autrement dans l’immobilier !

Comme la plupart des Belges, vous avez une brique dans le ventre ? Investir dans l’immobilier physique constitue une forme d’investissement intensive en capital, qui peut également être risquée. C’est pourquoi, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, nous vous offrons des solutions en investissement immobilier de façon indirecte.

Lire la suite