26
juin 2019

Le nouvel âge du tourisme

Quels sont les moteurs de l’essor mondial des voyages et du tourisme ? Un mélange de tendances géographiques et d’évolution démographique à long terme.

le_nouvel_age_du_tourisme_puilaetco_dewaay

Quel que soit l’endroit où vous passerez vos vacances d’été (et à moins de louer une île privée), il est probable que vous n’y serez pas seul. Aujourd’hui plus que jamais, un nombre sans précédent de touristes visitent un nombre sans précédent de lieux. Et cette tendance ne semble pas vouloir faiblir.

Le secteur des voyages et du tourisme est l’un des plus dynamiques au monde, représentant 10 % de l’emploi mondial et une valeur totale de près de 8  000 milliards d’euros. Pour la seule année 2018, sa croissance a été de 3,8 %.

Aucune région ne connaît une croissance aussi rapide que l’Asie-Pacifique, qui représente aujourd’hui 45 % du marché touristique mondial. La Chine apporte la plus forte contribution dans cette région, avec quelque 150 millions de voyages à l’étranger attendus cette année.

La Chine et les États-Unis (les deux plus grandes économies mondiales) représentent ensemble 30 % des dépenses mondiales consacrées aux voyages et au tourisme, suivis du Japon, de l’Allemagne et du Royaume-Uni. Au total, l’OCDE estime que quelque 600 millions de « nouveaux visiteurs » entreront sur le marché du tourisme au cours des prochaines années.

Les tendances mondiales évoluent en permanence. En témoigne, par exemple, l’essor du tourisme du jeu (casinos) en Asie, qui a progressé de 11 % ces deux dernières années dans les hauts lieux de la région comme Macao, Singapour et les Philippines.

Toutefois, l’un des plus grands changements en cours dans les voyages et le tourisme à l’échelle mondiale est d’ordre démographique plutôt que géographique. Alors que l’espérance de vie dans le monde augmente inexorablement (+5,5 ans pour la seule période 2000-2016), le nombre de voyageurs qui ont atteint l’âge de la retraite augmente lui aussi.

Au cours des 35 prochaines années, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans sera multiplié par trois. Certaines d’entre elles (certes pas toutes) auront le temps, les moyens et la capacité de voyager jusqu’aux dernières années de leur vie.

En Allemagne, par exemple, environ les deux tiers de la population ont effectué des voyages touristiques l’an passé, le pourcentage le plus élevé jamais enregistré. Selon la Fondation BAT for Future Studies, cette hausse a été alimentée par les personnes âgées de plus de 55 ans, et en particulier par celles qui ont entre 65 et 74 ans.

On observe la même tendance dans les pays développés du monde entier, où ce « marché des seniors » de plus en plus mobile représentera un pourcentage toujours plus important des dépenses de voyage et de tourisme. Et ce qui est vrai pour cette industrie l’est aussi pour d’autres, comme le commerce ou la restauration, voire la remise en forme.

Malgré tous ces indicateurs positifs, le secteur du tourisme est confronté à de nombreux défis, y compris une sensibilisation accrue à l’impact négatif sur l’environnement de cette multiplication des déplacements, notamment en avion. La sécurité est une autre question dont l’importance n’a jamais été aussi grande parmi les préoccupations des touristes, et qui est particulièrement imprévisible.

Le « marché des seniors » représentera un pourcentage toujours plus important des dépenses de voyage et de tourisme. 

Enfin, dans notre monde mobile, à une époque où chacun est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le message d’absence du bureau sera bientôt un vestige du passé. En conséquence, la connectivité est aujourd’hui une exigence de base pour la plupart des touristes, qui vient s’ajouter au coût d’exploitation des entreprises du secteur hôtelier quel que soit le lieu (y compris sur une île privée), modifiant à tout jamais la signification de l’expression « s’évader du quotidien ».

 

Cet article a été compilé par KBL European Private Bankers. Son contenu et les points de vue énoncés – basés sur des informations provenant de sources que nous estimons fiables – sont ceux du Group Asset Allocation Committee (GAAC) de KBL epb en date du 1er juin 2019 et sont susceptibles d’être modifiés. Cet article est d’ordre général et ne constitue en aucun cas un conseil juridique, comptable, fiscal ou en investissement. Tous les investisseurs devraient garder à l’esprit que la performance passée ne constitue pas un indicateur fiable de la performance future et que la valeur d’un investissement peut augmenter ou diminuer.

À lire aussi

horloge

La gestion personnalisée de votre patrimoine

Vous bénéficiez d’une approche entièrement personnalisée. Épaulés par une équipe d’experts dans leurs domaines et sur base d’outils informatiques performants, nos banquiers privés se concentrent uniquement sur vos besoins particuliers.

Lire la suite
Une-gestion-durable-de-votre-portefeuille

Une gestion durable de votre portefeuille

Vous souhaitez allier investissement financier rentable et impact sociétal ? En optant pour la gestion de portefeuille durable, vous investissez dans un avenir positif, pour vous et les générations futures. En lien avec vos valeurs, votre patrimoine est investi dans des entreprises responsables, triées sur le volet.

Lire la suite
investissement-immobilier

Investissez autrement dans l’immobilier !

Comme la plupart des Belges, vous avez une brique dans le ventre ? Investir dans l’immobilier physique constitue une forme d’investissement intensive en capital, qui peut également être risquée. C’est pourquoi, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, nous vous offrons des solutions en investissement immobilier de façon indirecte.

Lire la suite