27
juin 2019

Le grand bond vers l’étranger

Les touristes chinois voyagent plus loin, séjournent plus longtemps et dépensent plus que jamais - et cela ne fait que commencer...

le_grand_bond_vers_letranger_unsplash_raj_eiamworakul_puilaetco_dewaay
© Photo by Raj Eiamworakul on Unsplash

Le tourisme chinois à l’étranger s’est développé si rapidement ces dernières années qu’il est devenu un moteur incontournable de l’économie mondiale. Ce phénomène pourrait même avoir un effet bénéfique sur le conflit commercial actuel entre Pékin et Washington. En effet, il constitue également le principal facteur de réduction de l’excédent de la balance courante de la Chine, contribuant à réduire les tensions avec des pays comme les États-Unis qui affichent un lourd déficit commercial avec le pays le plus peuplé au monde.

Aujourd’hui, les touristes chinois effectuent plus de 4 milliards de voyages d’agrément sur leur territoire national. Mais la véritable croissance se situe au niveau du tourisme vers l’étranger, qui a progressé de plus de 6 % par an et devrait continuer à se développer face à la prospérité croissante des Chinois et à la réduction des restrictions qui leur sont imposées en termes de visas.

Cette année, les touristes chinois devraient effectuer environ 150 millions de voyages à l’étranger, contre 57 millions en 2010, et dépenser près de 270 milliards d’euros. Cela fait de la Chine le plus grand marché du tourisme vers l’étranger au monde, tant en termes de déplacements que de dépenses touristiques.

Les destinations proches comme Hong Kong et Macao sont actuellement les plus prisées par les touristes chinois. Toutefois, les destinations plus lointaines comme l’Australie, l’Europe et les États-Unis se taillent rapidement une part de marché croissante et devraient à terme représenter environ la moitié du marché du tourisme chinois à l’étranger.

En 2003, à peine 150 000 touristes chinois avaient visité les États-Unis, contre plus de 3 millions l’an passé. Après plus d’une décennie de croissance soutenue, la Chine est devenue aujourd’hui la première source de dépenses touristiques entrantes aux États-Unis, ce qui reflète à la fois la hausse du nombre de visiteurs chinois et celle des dépenses moyennes (généralement près de 4 500 dollars par visiteur selon Nielsen).

Les entreprises soucieuses de profiter de la croissance du tourisme chinois doivent être conscientes du fait que, même si la plupart des Chinois ne sont autorisés à voyager à l’étranger que depuis peu, leurs préférences ont rapidement évolué. Bien qu’ils restent de gros consommateurs, avec un appétit marqué pour les produits de luxe et un attrait particulier pour les boutiques duty-free des aéroports, ils optent de plus en plus pour les voyages offrant de belles expériences, conformément à la tendance mondiale.

 

Les destinations proches comme Hong Kong et Macao sont actuellement les plus prisées par les touristes chinois. 

Plutôt qu’une visite éclair de sites emblématiques avec cinq minutes pour prendre un selfie, le touriste chinois d’aujourd’hui est davantage susceptible de privilégier un séjour plus long, en particulier les jeunes qui sont de plus en plus désireux de couvrir leurs dépenses via des plateformes de paiement par téléphone mobile comme WeChat (qui compte plus de 800 millions d’utilisateurs) et Alipay (plus de 400 millions).

Quel que soit l’âge, bien manger est une activité primordiale, un tiers des touristes chinois déclarant que la gastronomie est un facteur important dans le choix de leur destination selon McKinsey.

Avec un revenu moyen par habitant de 14 000 euros, seule une fraction de la population chinoise peut se permettre un repas étoilé au Michelin. Cela étant, une fraction de 1,4 milliard de personnes représente un chiffre colossal, et près de 10 % des millionnaires de la planète en font partie.

Cet article a été compilé par KBL European Private Bankers. Son contenu et les points de vue énoncés – basés sur des informations provenant de sources que nous estimons fiables – sont ceux du Group Asset Allocation Committee (GAAC) de KBL epb en date du 1er juin 2019 et sont susceptibles d’être modifiés. Cet article est d’ordre général et ne constitue en aucun cas un conseil juridique, comptable, fiscal ou en investissement. Tous les investisseurs devraient garder à l’esprit que la performance passée ne constitue pas un indicateur fiable de la performance future et que la valeur d’un investissement peut augmenter ou diminuer.

À lire aussi

horloge

La gestion personnalisée de votre patrimoine

Vous bénéficiez d’une approche entièrement personnalisée. Épaulés par une équipe d’experts dans leurs domaines et sur base d’outils informatiques performants, nos banquiers privés se concentrent uniquement sur vos besoins particuliers.

Lire la suite
Une-gestion-durable-de-votre-portefeuille

Une gestion durable de votre portefeuille

Vous souhaitez allier investissement financier rentable et impact sociétal ? En optant pour la gestion de portefeuille durable, vous investissez dans un avenir positif, pour vous et les générations futures. En lien avec vos valeurs, votre patrimoine est investi dans des entreprises responsables, triées sur le volet.

Lire la suite
investissement-immobilier

Investissez autrement dans l’immobilier !

Comme la plupart des Belges, vous avez une brique dans le ventre ? Investir dans l’immobilier physique constitue une forme d’investissement intensive en capital, qui peut également être risquée. C’est pourquoi, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, nous vous offrons des solutions en investissement immobilier de façon indirecte.

Lire la suite