14
mai 2019

Immobilier résidentiel : quand le sous-secteur influence la stratégie d’expansion

Pour les SIR (Sociétés Immobilières Réglementées) spécialisées dans l’immobilier résidentiel, l’attrait pour l’expansion à l’international va directement dépendre du sous-secteur dans lequel elles opèrent. Maisons de repos, kots étudiants ou logements classiques tels que les appartements, tous n’offrent pas les mêmes intérêts à investir hors du pays.

immobilier-residentiel-quand-le-sous-secteur-influence-la-strategie-dexpansion-puilaetco-dewaay

Telle est l’une des conclusions tirées lors de la 5ème édition de Meet the Manager, une conférence organisée récemment par Puilaetco Dewaay Private Bankers. Celle-ci permettait aux participants de rencontrer et d’échanger avec les personnes-clés de nombreuses Sociétés Immobilières Réglementées.

Le secteur de l’immobilier résidentiel est divisé en 3 segments : les maisons de repos, les logements étudiants ou kots et les logements classiques. La nature des biens et le type de locataire propres à ces sous-secteurs vont directement influencer la stratégie d’expansion de la société immobilière.

Comme le rappelle Care Property Invest, les SIR spécialisées dans les maisons de repos pâtissent d’un manque de diversification des locataires lorsqu’elles investissent dans un pays donné. En effet, les opérateurs de soins de santé étant peu nombreux en Belgique, l’expansion internationale permet d’augmenter le nombre d’occupants assurant la gestion quotidienne de ces biens. En outre, l’immobilier des maisons de repos est très intéressant puisque, directement lié au vieillissement de la population, il bénéficie d’une croissance des besoins en lits jusqu’en 2050, approximativement.

Investir à l’étranger permet aussi à ces SIR d’agrandir leur portefeuille en profitant d’acquisitions à des prix plus intéressants. À titre d’exemple, Aedifica et Cofinimmo effectuent actuellement le gros de leurs investissements en Allemagne. Par ailleurs, il est désormais évident que les SIR actives dans les logements étudiants bénéficient de la même tendance. C’est ce que nous explique Xior qui investit depuis peu en Espagne et au Portugal, en plus de la Belgique et des Pays-Bas.

Concernant les logements classiques comme les maisons et appartements, la situation est différente. De fait, pour Home Invest Belgium, la Belgique recèle de nombreuses opportunités d’investissements. La SIR nous explique que ce sous-secteur est également influencé par des facteurs démographiques comme l’augmentation du nombre de familles monoparentales. Il est désormais nécessaire d’avoir plus d’habitations de petite taille. La forte concentration d’institutions européennes à Bruxelles va également dans ce sens, avec des locataires expatriés qui occupent leurs appartements seuls. D’ailleurs, 60 % des occupants du marché bruxellois des appartements sont représentés par des locataires. Dans ce contexte, les SIR actives dans ce domaine n’ont pas le même besoin de s’internationaliser.

 

Investissez autrement dans l’immobilier

Les spécialistes de Puilaetco Dewaay Private Bankers gèrent activement un mandat immobilier investissant principalement dans des actions de Sociétés Immobilières Réglementées (SIR). Dans le cadre de ce mandat, les SIR font l’objet d’une gestion globale, active et même proactive, dans la mesure où nos experts s’imposent un suivi très strict de l’évolution de chacune de ces sociétés immobilières.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce mandat immobilier ? N’hésitez pas à nous contacter ! Nos experts se tiennent à votre disposition pour vous rencontrer personnellement.