19
août 2019

Et si les taux négatifs étaient une mauvaise nouvelle pour les États ?

Généralement, lorsqu’on évoque les taux négatifs, le commentaire est simple : le particulier est sanctionné via une épargne qui ne lui rapporte plus rien, tandis que l’État s’y retrouve car il réalise des économies sur le remboursement de sa dette publique.

Taux-negatifs-ld

Mais le dernier rapport de l’agence de rating Fitch remet en cause cette vision binaire. Bien entendu, les analystes de Fitch reconnaissent que les pays (Belgique, Allemagne, Suisse, Danemark, Pays-Bas…) qui empruntent aujourd’hui à des taux négatifs voient leurs charges d’intérêts s’alléger. Certes, c’est une manière de s’endetter à bon compte.

Mais la bonne nouvelle n’est que de court terme selon l’analyse de Fitch. Car les taux négatifs sont d’abord et avant tout le reflet de perspectives économiques sombres. Et donc, à long terme, les effets négatifs de la dégradation de la croissance (moins de revenus fiscaux et davantage de dépenses sociales) dépassent largement les avantages récoltés à court terme.

Il n’y a qu’à regarder aujourd’hui l’exemple de  l’Allemagne. Voilà un pays qui emprunte à taux négatif et pourtant le PIB du pays s’est contracté de 0.1 % au deuxième trimestre. C’est sans doute la raison pour laquelle, le gouvernement allemand envisage – pour la première fois – de renouer avec le déficit budgétaire pour tenter de relancer son économie.

À lire aussi

Pourquoi-choisir-puilaetco-dewaay-pirvate-bankers

Pourquoi choisir Puilaetco Dewaay Private Bankers ?

Depuis 1868, nous sommes animés par un seul et unique objectif : vous proposer des solutions performantes, personnalisées et responsables. C’est via une approche personnalisée, basée sur notre expérience, notre histoire et une technologie de pointe, que nous exerçons notre métier de banquier privé.

Lire la suite