01
octobre 2019

D’une politique monétaire à une politique fiscale ?

La politique monétaire a connu peu de changements au cours du mois passé. La plupart des banques centrales ont encore baissé les taux. C’est également le cas de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Federal Reserve, soit les deux banques centrales les plus importantes au monde.

European-central-bank-ld
Photo by Paul Fiedler on Unsplash

La première a toutefois en même temps annoncé un nouveau programme de rachat et ce, sans date de fin. Il est clair que Mario Draghi a clôturé son dernier comité en fanfare. La Federal Reserve était par ailleurs plus modérée malgré une baisse des taux de 25 points de base. La Fed n’a pas confirmé de nouvelle baisse des taux avant la fin de l’année, comme le supposent les marchés. La baisse des taux ne faisait d’ailleurs même pas l’unanimité au sein du comité car l’économie américaine se porte nettement mieux que l’économie européenne et ce, principalement grâce au consommateur.

En Europe, le manque de confiance est bien présent, surtout du côté des producteurs. Ce qui n’est pas passé inaperçu de Mario Draghi qui comprend très bien qu’un taux bas n’a aucun effet en l’absence de confiance dans le chef des producteurs et des consommateurs. Il a dès lors laissé entendre lors de son discours d’adieu que la carte monétaire était loin d’être jouée et que la balle est désormais dans le camp des autorités. Place donc à la politique fiscale. Les Pays-Bas ont déjà annoncé quelques mesures de soutien, mais les yeux étaient surtout tournés vers l’Allemagne. Le ralentissement économique y est le plus marqué, alors que les autorités disposent de la plus grande marge de manœuvre pour lâcher les rênes de la politique budgétaire. Les investissements annoncés dans le cadre de la politique climatique ont dès lors été suivis de près. Mais le verdict n’est pas de nature à donner un coup de pouce à l’économie.

Ce coup de pouce est lui bien présent en Corée, où les autorités se trouvent dans une situation similaire à celle de l’Allemagne. Le pays dépend fortement de l’exportation et la demande est justement en perte de vitesse. Mais la Corée change de cap et consacrera ainsi plusieurs points de pourcentage de son PIB à des mesures de soutien. L’Inde a simultanément annoncé une solide baisse de l’impôt des sociétés en vue de faire grimper les investissements réalisés par les entreprises.

Conclusion : dans un monde dominé par les incertitudes géopolitiques, certains pays ne mettent plus l’accent sur la politique monétaire, mais sur la politique fiscale. Un tel changement est aussi certainement souhaitable pour l’Europe, qui se trouve encore sous la menace du Brexit, même si la Cour suprême britannique a donné tort au premier ministre Boris Johnson concernant la suspension du parlement. La meilleure solution serait que les pays européens se concertent sur les investissements et agissent par exemple par l’intermédiaire de la Banque européenne d’investissement. Mais il ne faut peut-être pas trop en demander.

À lire aussi

investissement-immobilier

Investissez autrement dans l’immobilier !

Comme la plupart des Belges, vous avez une brique dans le ventre ? Investir dans l’immobilier physique constitue une forme d’investissement intensive en capital, qui peut également être risquée. C’est pourquoi, chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, nous vous offrons des solutions en investissement immobilier de façon indirecte.

Lire la suite
Credits

Des solutions de crédit patrimonial sur mesure !

Vous souhaitez saisir une opportunité ou financer une opération importante ? Le tout sans devoir vendre une partie ou la totalité de votre portefeuille ? Chez Puilaetco Dewaay Private Bankers, profitez d’une forme de financement flexible et personnalisée, à des conditions très favorables : le crédit patrimonial également appelé « crédit Lombard ».

Lire la suite
Pourquoi-choisir-puilaetco-dewaay-pirvate-bankers

Pourquoi choisir Puilaetco Dewaay Private Bankers ?

Depuis 1868, nous sommes animés par un seul et unique objectif : vous proposer des solutions performantes, personnalisées et responsables. C’est via une approche personnalisée, basée sur notre expérience, notre histoire et une technologie de pointe, que nous exerçons notre métier de banquier privé.

Lire la suite